RO
FR
EN
     
Principales galeries
   
Chevaux

 

 







Compositions
   

Le monde, a travers les chevaux…

La peinture de Cella Negoiescu est dominée par des hommes et des chevaux, un splendide partage dans l’esprit éternel de la nature. Les chevaux, plutôt dessinés, dans le sens du rapprochement de l’imaginaire réel, sont ceux qui expriment le premier mythe pictural de l’artiste : sans qu’ils viennent de profondeurs abyssales, les chevaux des tableaux de Cella Negoiescu se lancent, impétueux, vers des rivages marines, en mélangeant les nuages et les vagues avec leurs propres couleurs : blanc, bleu, brun, violet, en créant ainsi une inspirée base pour les autres hypostases des chevaux. Les chevaux en galop, blancs, dans l’immensité du pensée décrit, les chevaux se fonçant avec le monde bleu marin de la barcarolle , les chevaux dans la sagesse de l’herbe de chez soi, les chevaux dans la tranquillité en deux, les chevaux sylvestres, dans une tempête qui bouleverse les couleurs et qui laisse entrevoir juste leur dessin sur une toile céleste, tout comme les chevaux citadines, dans leur marche aristocratique, dans une abondance des couleurs hollandaises, en portant des chariots légers ou on peut saisir une présence humaine… Parce que le mythe, merveilleusement transmis en couleurs par Cella Negoiescu, est celui qui relie l’homme et le cheval, dans des mystères qu’aucun siècle qui aurait pu dépasser l’époque de l’imaginaire pur dionysiaque , ne pourrait jamais les contredire , seulement les compléter et les reformuler sans cesse. Et c’est ce-là le signe de la victoire d’une vraie artiste.

Constantin Dram

2009-2013 cellanegoiescu. Designed by CIPDESIGN.